Forum pour auteurs amateurs Index du Forum Forum pour auteurs amateurs
Forum pour auteurs amateurs permettant d'échanger sur la littérature en général, de soumettre vos textes, de commenter des textes et de participer à l'élaboration d'histoires intéractives avec les autres internautes.
 
 AccueilAccueil  FAQFAQ   RechercherRechercher   Liste des MembresListe des Membres   Groupes d'utilisateursGroupes d'utilisateurs   S'enregistrerS'enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Mon prologue.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour auteurs amateurs Index du Forum -> SOUMISSION DE TEXTES DE FANTASY/FANTASTIQUE
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
louve
rêveur


Inscrit le: 21 Oct 2005
Messages: 5
Localisation: nord

MessagePosté le: Ven 21 Oct 2005 9:39 am    Sujet du message: Mon prologue. Répondre en citant

.

Prologue.


Le Dieu du temps jeta à son tour la paire de dés. Il avança son pion et soupira: son humain favori du moment allait mourir dans des circonstances tragiques. Le Dieu survola alors des yeux la pièce où il se trouvait. Les miroirs accrochés au mur brillaient de mille éclats. Faits de pierres précieuses et d'or, ils reflètaient chacun une partie du monde: les cieux, où vivaient les Dieux, le monde d'en haut, où vivaient la quasi totalités des êtres vivants et le monde souterrain, monde de la déesse Atris, rejetée par les Dieux des cieux. Ce monde-ci vit dans les ténèbre. Autrefois il n'était pas habité. Mais Atris a voulu avoir un peuple comme les autres Dieux. Ceux-ci, envieux de sa beauté et de sa gentillesse, lui avaient offert le monde souterrain. Pour que cela soit habité, ils y envoyèrent plusieurs humains afin de montrer à Atris qu'un peuple n'était pas facile à diriger. Atris demanda alors de l'aide à sa servante Bastila. Celle-ci créa la boule sacrée permettant ainsi de créer d'autres habitants. Mais Bastila était corrompu par le mal. Chacune de ces inventions se transformaient en créatures. Mais celle-ci manigançait quelque chose.
Le Dieu du temps appela alors le Dieu des animaux. Celui-ci apparut parmi les centaines de statues qui ornaient le royaume des Cieux:
" Que me veux-tu?
- Il est temps de réveiller à nouveau des jumeaux. Atris va bientôt se réveiller.
- Mais les jumeaux ont déjà été réveillés.
- Tiens c'est étrange je n'ai pas été mis au courant.
- Désolé. Moi non plus je n'ai pas été présent. Il s'agissait sans aucun doute d'une urgence."
Le Dieu de temps jeta alors son regard dans le miroir du monde d'en haut. Les humains s'agitaient, travaillaient, naissaient et mouraient. Ils ne se doutaient pas qu'une énième fois l'histoire allait se répéter. Leur si beau monde, plein de verdures, d'animaux, d'eaux et de montagnes, pleins de rires et de pleurs, de paroles et de coups, d'amour et de haine. C'est alors qu'il aperçut Valdrane la sorcière à l'oeil blanc. Elle attendait près de l'arbre sacré, à côté du village de Landford. La vision du Dieu se posa alors sur autre chose. Il vit dans le miroir du monde souterrain, Bastila. Elle n'était pas seule. Plusieurs créatures l'entouraient. Certaines avaient même l'air pressé. Il se passait sûrement quelque chose. Il eut le temps d'apercevoir les créatures passer à travers un immense trou, dans la terre et arriver dans le monde d'en haut. Les créatures tombèrent nez à nez avec deux enfants, des jumeaux. Elles enfoncèrent leur griffes dans le corps de ceux-ci qui ne purent bouger, pétrifié. Pour la seconde fois, les créatures avaient réussi à se frayer un passage jusqu'au monde qu'elle désiraient: le monde d'en haut.

Voilà. Dîtes-moi ce que vous en pensez cela serait interressant de voir les différentes opinion. Merci
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
franc11
créateur professionnel


Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 126

MessagePosté le: Sam 22 Oct 2005 5:31 am    Sujet du message: Répondre en citant

Très intéressant, si tu veux mon avis. C'est un bon départ. L'idée semble bonne. Ça me pousserait à continuer à lire.

Je me permettrai quelque commentaires si tu le veux bien. Tu en fais ce que tu veux.

1- Les répétitions. Tu dois essayer de les éliminer le plus possible. Dans le premier paragraphe, tu utilise beaucoup trop souvent le mot Dieu (quoi qu'il semble difficile de l'éviter). Le mot "monde" aussi revient souvent. Il faudrait trouver un autre terme (dictionnaire synonymes serait d'une bonne aide) Je suis pas certains non plus de la rime Dieux des cieux qui revient à quelques reprises. Dieux du ciel ferait déjà plus de sens à mon avis. Serait-il possible, au lieu d'appeler les Dieu "Dieu du temps" d'expliquer en une petite phrase simple que les Dieu portent le nom de leur fonction et de les appeler par cette fonction : exemple Temps parle à Animal, ou quelque chose du genre.

Une autre petite subtilité, étant donné que les Dieu vivent dans les cieux (ce qui semble être le plus HAUT)comment les humains pourraient-ils vivre dans le monde d'en haut, si les dieux vivent dans les cieux? À moins que ce ne soit des mondes différends dans des univers parallèles différends. Mais ça, faudrait l'expliquer.

La phrase " Mais elle manigançait quelque chose." À proscrire, car beaucoup trop flou et ça ne veut rien dire. Je me le suis fait souvent reproché dans mes textes. La question de la répétition aussi d'ailleurs Smile Tu pourrais dire que chacune des ses actions servaient ses propres intérêts et qu'elle était très active ces temps-ci et que c'était inquiétant.

Ce sont mes petits commentaires pour l'instant. Ne le prends pas mal. Tu en fais ce que tu veux (je ne détiens pas la vérité absolue Smile ) Je crois que tu as là un bon potentiel d'histoire. J'aimerais bien lire ton prologue modifié. Tu peux aussi commenter sur mes commentaires. Peut-êtreque je n'ai pas bien compris certaines choses. Ça peut créer un dialogue très intéressant pour toi autant que pour moi.

Bonne chance!!! Et n'hésite pas à écrire de nouveau Smile
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
louve
rêveur


Inscrit le: 21 Oct 2005
Messages: 5
Localisation: nord

MessagePosté le: Sam 22 Oct 2005 6:38 am    Sujet du message: Répondre en citant

La légende du monde souterrain.

Prologue.


Le Dieu du temps jeta à son tour la paire de dés. Les dieux, n'avaient pas de nom, il s'appelait par leur fonction. Il avança son pion et soupira: Diégoss,son humain privilégié du moment allait mourir dans des circonstances tragiques. L'homme à qui il devait de l'argent le dépécerait. Le Dieu survola alors des yeux la pièce où il se trouvait. Les miroirs accrochés au mur brillaient de mille éclats. Faits de quartz et de marbre, ils reflètaient chacun une partie du monde: les ciel, où vivaient les Dieux, et la terre, divisée en deux partie: le milieu d'en haut, où vivaient la quasi totalités des êtres vivants et le souterrain de leur sphère, résidence de la déesse Atris, endormie depuis des siècles et rejetée par les Divinités du ciel. Ce monde-ci vit dans les ténèbres. Autrefois il n'était pas habité. Mais Atris a voulu avoir un peuple comme les autres Dieux. Ceux-ci, envieux de sa beauté et de sa gentillesse, lui avaient offert le monde souterrain. Pour que cela soit habité, ils y envoyèrent plusieurs humains afin de montrer à Atris qu'un peuple n'était pas facile à diriger. Atris demanda alors de l'aide à sa servante Bastila. Celle-ci créa la boule sacrée permettant ainsi de créer d'autres habitants. Mais Bastila était corrompu par le mal. Chacune de ces inventions se transformaient en créatures. Mais celle-ci se préparait dans l'ombre a venger sa reine des Créateurs.
Le Temps appela alors Animaux. Celui-ci apparut parmi les centaines de statues qui ornaient le royaume des Cieux:
" Que me veux-tu?
- Il est temps de réveiller à nouveau des jumeaux. Atris va bientôt se réveiller. Bastila s'agite.
- Mais ils sont déjà été réveillés. Tout a déjà commencé.
- Tiens c'est étrange je n'ai pas été mis au courant.
- Désolé. Moi non plus je n'ai pas été présent. Peut-être que tout s'est mis en route tout seul."
Le Temps jeta alors son regard dans le miroir du monde d'en haut. Les humains s'agitaient, travaillaient, naissaient et mouraient. Ils ne se doutaient pas qu'une énième fois l'histoire allait se répéter. Leur si beau monde, plein de verdures, d'animaux, d'eaux et de montagnes, pleins de rires et de pleurs, de paroles et de coups, d'amour et de haine. C'est alors qu'il aperçut Valdrane la sorcière à l'oeil blanc. Elle attendait près de l'arbre sacré, à côté du village de Landford. La vision du Créateur se posa alors sur autre chose. Il vit dans le miroir du monde souterrain, Bastila. Elle n'était pas seule. Plusieurs créatures l'entouraient. Certaines avaient même l'air pressé. Il se passait sûrement quelque chose. Il eut le temps d'apercevoir les créatures passer à travers un immense trou, dans la terre et arriver dans le monde d'en haut. Les créatures tombèrent nez à nez avec deux enfants, des jumeaux. Elles enfoncèrent leur griffes dans le corps de ceux-ci qui ne purent bouger, pétrifiés par la peur. Pour la seconde fois, les créatures avaient réussi à se frayer un passage jusqu'au monde qu'elle désiraient: le monde d'en haut.

Voilà franc en m'aidant de tes petites critiques, très interressantes, j'ai reformer mon prologue.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
franc11
créateur professionnel


Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 126

MessagePosté le: Sam 22 Oct 2005 8:35 am    Sujet du message: Répondre en citant

Quand même beaucoup mieux, mais un texte, ça se travaille et retravaille encore et encore. C'est la partie chiante de l'écriture.

Revoici donc certains commentaires, si tu le veux bien.

1 - Finalement, ma suggestion des noms par par fonction tombe un peu à plat. Faudrait l'amener d'une façon plus douce.

Le Temps jeta à son tour la paire de dés sur la grande table de la destiné. Il eut une moue déconfite à la vue du résultat. Il était las. Lorsqu'il avait hérité de la divinité temporelle, il n'avait pas compris la porté et la lourdeur de sa fonction ; toujours assister à cet immuable recommencement, ce cycle sans fin de naissance, de vie et de mort.

Il regarda une fois de plus le résultat de son jet de dés et avança son pion en soupirant :....[i]

Quelque fois, dire en plusieurs phrases une idée peut être une bonne chose. Sans le dire directement, j'ai posé le fait que Le Temps était le Dieu dutemps et lorsque tu arrive après à Animaux, je crois qu'on comprendrait mieu de quoi ou qui il s'agit. N'aie pas peur non plus d'élaborer un peu plus sur les émotions des personnages, ça les rends plus "humains" si je puis dire. Enfin, lit le paragraphe, regarde si ça va avec ce que tu voulais le dire. ce n'est qu'une suggestion qui est loind'être parfaite et qui mériterait d'être retravaillé encore.


2- De lafaçon que tu as reconstruit ton texte, je crois qu'il est maintenant possible de remettre cieux au lieu de ciel. Tu pourrais dire cependant,Les cieux où Temps vivaient parmis ses confrères... pour ne pas avoir de rime en ieux

3- Le fait aussi que dans ta première phrase tu dis "jeta à son tour" laisse sous entendre qu'il y a au moins quelqu'un d'autre dans la pièce, mais tu ne le mentionne jamais.

4- Tu as aussi une phrase sans verbes qui commence par "Leur si beau monde...."

5 - Tu parle aussi dans ton dernier paragraphe du Créateur...c'est qui ça? Il sort d'où? C'est la première fois que tu le mentionne.

Voilà pour le moment mes commentaires. J'espère que je ne te désespère ou décourage pas trop. Smile C'est chiant, car une fois l'excitation passée d'avoir couché sur papier son idée, ilreste la partie la moins excitante, relire et retravailler le texte. Je déteste cette partie. Wink
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
louve
rêveur


Inscrit le: 21 Oct 2005
Messages: 5
Localisation: nord

MessagePosté le: Dim 23 Oct 2005 8:42 am    Sujet du message: Répondre en citant

La nuit avait un aspect lugubre. June avait peur qu’à n’importe quel moment une des créatures apparaisse et ne lui ôte la vie. Mais elle restait sûre d’elle. Après tout elle n’était pas seule elle avait Yuhi avec elle et bientôt d’autres personnes viendraient se joindre à elle pour l’aider dans sa mission. Soudain le cheval s’arrêta : il avait peur de quelque chose. Aussitôt June mit pied à terre et observa un moment les alentours. Il n’y avait personne. Ils étaient pourtant seuls dans cette forêt étrange où même les oiseaux ne chantaient pas. Elle pria Yuhi d’avancer mais celui-ci refusa obstinément de faire un pas de plus. Au loin un chant morbide se fit entendre. On aurait dit des esprits qui revenaient pour se venger de tous ceux qui étaient encore en vie. Un frisson parcourue June. Elle ne comprenait rien à ce qui se passait mais voyait bien qu’ils n’étaient plus seuls à présent. Le chant devenait de plus en plus fort comme si les mort se rapprochaient d’eux. June força Yuhi d’avancer avant qu’il ne leur arrive quelque chose. Il lui attrapa le haut de sa veste pour la mettre sur son dos et se mit à galoper le plus vite que le lui permettaient ses pattes. June réfléchissait pendant que Yuhi continuait sa course. Ils avaient besoin d’aide et la seule qui pouvait les aider était Valdrane. Allait-elle l’appeler ? Soudain quelque chose pénétra dans son esprit et lui déconseilla de faire ce qu’elle avait en tête. C’était Yuhi. Il avait réussi à s’introduire dans son esprit pour l’empêcher de faire des choses qu’elle risquait de regretter un jour :
« Non ne l’appelle pas. Elle serait incapable de faire face à ces fantômes. Il nous faut fuir seulement ou alors les affronter ce qui est très dangereux. Alors ?
- Fuyons, ils sont trop nombreux pour nous. A moins que…
- Que quoi ?
- Arrête-toi si on leur fait face ils vont avoir peur. Personne jusqu’à présent ne leur a fait face. Alors fais moi confiance je sais ce que je fais.
- Si tu le dis. Halte demi-tour !! »
Ils s’arrêtèrent net et les fantômes leur passèrent au travers. Cela fit une sensation étrange pour June qui n’en avait pas l’habitude. Mais les fantômes eurent plus peur encore que la jeune fille et le cheval. L’un d’eux pourtant fit demi-tour et regarda June un moment droit dans les yeux. Il n’avait pas eu peur il voulait se battre contre elle. Il avançait lentement pour l’effrayer. Cela marcha un court moment puis June se mit à rire :
« Approche. Je ne te crains pas. Les Dieux m’ont donné une mission et je sais qu’ils n’hésiteront pas à me venir en aide s’il le faut alors approche, viens te battre. Je n’attends que ça moi. Tu crois que je vais abandonner ? Tu rêves. Allez maudit fantôme. Montre-moi de quoi tu es capable. La mort c’est moi qui la donne et ce ne sera pas toi ! »
Une épée jaillit alors de son poignet. June ne savait plus ce qu’elle faisait. Elle avait perdu le contrôle de la situation. Ce n’était plus elle mais une autre personne qui la dominait. Yuhi l’avait remarqué et c’est pour cela qu’il cessa d’avancer au cas où la guerrière qui avait pris possession de June voulait réellement se battre. Le spectre hésita un moment avant de continuer sa progression vers la jeune fille. Celle-ci leva son arme vers le ciel et frappa des talons le cheval qui se mit à galoper vers le revenant. L’arme traversa le spectre. La guerrière poussa un cri de victoire mais en se retournant aperçut que le fantôme était toujours là. Elle renouvela l’assaut et visa la tête du monstre.

Voilà un autre extrais de mon roman j'espère qu'il plaira!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
melodie
apprenti créateur


Inscrit le: 06 Mar 2005
Messages: 43

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2005 1:58 pm    Sujet du message: Répondre en citant

Je trouve ça intéressant. Je crois que tu as un très bon potentiel. Je suis un peu d'accord avec les commentaires de Franc11, je crois qu'ils font du sens. Dans le même esprit, par deux fois, dans ton 2e extrait, tu fais référence que le cheval a peur de "quelque chose", qu'il pourrait leur arriver "quelque chose" alors selon moi, tu devrais juste préciser un peu la nature de ce quelque chose.

À part ça, c'est pas mal bien.

Continue comme ça!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
franc11
créateur professionnel


Inscrit le: 02 Fév 2005
Messages: 126

MessagePosté le: Jeu 27 Oct 2005 6:19 pm    Sujet du message: Répondre en citant

En effet, je suis d'accord avec mélodie. On m'avait souvent fait ce reproche aussi dans mes textes. On me disait que ça donnait l'impression de manquer de vocabulaire, ce qui n'est jamais bien perçu dans les compositions. Il suffit juste de faire de préciser un tout petit peu, de rester aussi vague mais de façon un peu plus jolie. On peut dire que le cheval regardait partout, l'air inquiet (si un cheval peut avoir l'air inquiet), on peut dire qu'il était craintif, "qu'il s'agitait, craintif". Quand tu dis que l'intrusion dans sa tête était pour l'empêcher de faire quelque chose, on pourrait dire, "pour l'empêcher de poser un geste irréfléchi", ou "d'empêcher son instinct de prendre le dessus."

Bref, juste trouver une façon d'éviter le mot "chose". Il enva de même avec "quelque part" et autres mots vagues comme ceux-là.

Sinon, continue, j'aime bien. Il y a beaucoup de substance là-dedans.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Forum pour auteurs amateurs Index du Forum -> SOUMISSION DE TEXTES DE FANTASY/FANTASTIQUE Toutes les heures sont au format GMT - 8 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Service fourni par VosForums.com © 2004 - 2022 | Signaler un contenu illicite | Forum gratuit | Créer un blog | Powered by phpBB © 2001, 2002 phpBB Group
phpBB SEO | Traduction par : phpBB-fr.com